La pédagogie Amadeus pour les 3/8 ans

En 2002, après avoir fait le tour des diverses méthodes et autres partitions pour enfants, J’ai créé mes propres méthodes.

3 ans plus tard j’ai pu rassembler 4 volumes de partitions et kits de solfège.

Depuis j’ai formé de nombreux professeurs à l’utilisation de cette méthode.

sandrine2

 

Les moyens utilisés

Matériel :
Des outils pédagogiques innovants et adaptés au niveau et à l’âge de l’enfant.
Des partitions à grosses notes, des fiches solfèges amusantes
Des instruments de musique (piano, guitare, batterie, percussions…)
Un tapis pour les jeux au sol.
Plusieurs petits tapis pour les activités d’entrainement.
Des tables et des chaises enfants pour les exercices de graphismes et pour les ateliers de solfège.
Un grand tableau, des ardoises………..
Le théâtre de la portée.
La panoplie des cartes, marionnettes, percussions…
NOUVEAU: Le TGV des figures de notes et de silences

Humains :
Un bon professeur passionné, expérimenté, formé aux pédagogies alternatives ayant de bonnes connaissances sur les besoins biologiques et physiologiques des enfants.
Autrement dit : lors d’un recrutement pour trouver un bon professeur  pour l’école de musique j’en élimine une vingtaine.
Ensuite vient la période de formation avec l’équipe et la mise en situation.
Il est souvent arrivé des démissions rapides, les plus courageux et talentueux restent !

Les partitions pour enfants de 3 à 6 ans / Découverte des styles musicaux
Les partitions sont élaborées pour être travaillées  dans un cours groupé d’éveil musical / instrumental.
Elles sont très simples pour permettre à l’enfant de s’entrainer tout seul à la maison.
A cet âge, il est important de mettre les bases du solfège en place, l’enfant n’étant pas encore mature physiologiquement (sauf exception) pour jouer une partition complexe avec un rythme métronomique.
L’objectif est de découvrir l’instrument, de faire le lien avec le clavier, la partition, les doigts, les oreilles et surtout : la sensation ! L’émotion !
Le reste viendra petit à petit en respectant le rythme d’évolution de chaque enfant
Il est important qu’il éprouve du plaisir et del’intérêt.
Il n’y a pas besoin de passer des heures à faire répéter le petit musicien.
Tout se mettra en place avec le temps.
Il est important aussi d’avoir beaucoup de partitions de même niveau et ne pas forcément toujours vouloir faire progresser l’enfant.
Je trouve primordial que l’enfant devienne autonome et joue lui-même des partitions sans professeur.
Pour cela il faut qu’il s’approprie ses connaissances.
Je propose de nombreuses partitions très simples avec une progression très lente, pour que l’enfant ait  la sensation de jouer de nombreux morceaux, ce qui lui permet d’assimiler le solfège, de se faire plaisir avec peu de contraintes techniques.
Pour le professeur, l’enfant peut donc rester longtemps sur une difficulté  non acquise en changeant régulièrement le morceau à travailler.

Peu de dessin et d’images sur les partitions !
Le graphisme reste minimal pour ne pas perturber l’imaginaire du petit musicien afin qu’il reste concentré sur les notes et la musique.
Le dessin sert uniquement de repère à l’enfant qui ne sait pas encore lire.
En principe j’essaie de trouver un bon compromis avec un graphisme sympa qui ne détourne pas l’attention des notes et j’évite une page de partition qui peut paraitre rébarbative.

Les cours individuels
Le cours particulier d’un instrument peut se mettre en place avec la maturité de l’élève vers l’âge de 6 à 8 ans (après avoir fait de l’éveil musical  et instrumental, donc avec les connaissances basiques du solfège et la reconnaissance du clavier.)
Pour le cours de solfège (formation musicale) il est préférable d’avoir un cours collectif (toujours pour les mêmes raisons).

Quelle méthode pour les cours individuels ?
La Méthode Idéale n’existe pas!
Le répertoire est très varié. Il faut laisser choisir l’enfant!
Un bon professeur s’adapte à son élève et va lui proposer une méthode qui lui convient ! Voire plusieurs, avec des partitions trouvées sur le net, ou empruntées dans les recueils de la bibliothèque de l’école.
De plus il faut travailler avec le plus grand nombre possible de compositeurs pour faire connaître l’étendue de la musique de l’époque baroque à nos jours, en passant par Bach, Chopin, Chostakovitch, Joplin, les musiques actuelles………….
De mon côté, j’ai développé uniquement des morceaux et exercices complémentaires aux nombreuses partitions existantes.
Si l’élève a des difficultés à choisir son morceau, il peut le composer lui-même avec ou sans l’aide de son professeur.
Il faut laisser de la place à la création et à l’improvisation.
Je conseille le logiciel gratuit Finale.

Sandrine Corradi Allégatière
Directrice
Centre de formation Amadeus pour les professionnels
Présidente de la FFPMI (Fédération Française Nationale des Professeurs de Musique et Instruments)


 

Le Train des Notes